blackwhite1

Bonjour les p'tits loups,

Combien d'homosexuels hommes ou femmes sont tombés sous les coups, de fusils ou de poings, d'autres encore furent brûlés dans d'autres temps ou lieux anciens ? D'autres furent étoilés, tout près d'un ciel où la seule lumière qu'ils eurent à endurer fut celle des éclairs dans les yeux... des assassins. Combien d'homosexuels furent lorgnés, bardés puis poussés dans le vide, du haut de la falaise du mépris, pendus sans autre forme de procès tandis qu'ils ne demandaient rien sinon être compris. Combien de femmes homosexuelles furent livrées elles à la cruauté, à la perversité par des hommes sans pitié... quand leur brutalité se confondait à leurs désirs. Femmes poignantes, amantes grimaçantes, soumises à la seule volonté de cette adversité, se munissant de son autorité de mâle insatisfait, perdant la face devant sa « race ». Femme de souffrance mais de clairvoyance, que l'on souillait à satiété en les menant du purgatoire à un enfer qu'elle ne méritait pas en attendant d'être achevée. Combien de douleurs mesquines ou assassines auront subies ces êtres insoumis, femmes, hommes, poètes ou prosateurs, dénonciateurs de l'immonde ou du meilleur... oiseaux de bonne augure qui suscitaient l'admiration mais étaient jetés en prison, tout bonnement éliminés pour être des amants que d'autres croyaient tourmentés. Poètes mal armés contre la société, poètes maudits ou victimes de leur angoisse exacerbée par des prophètes en grande majorité des puissants de la Vie ! A vous tous les poètes femmes et hommes, rimeurs du discret de l'amour, homos qui de l'antiquité à notre siècle abreuvèrent nos yeux de vos tourments, de cette expression harmonieuse dont nous sommes tous ici les descendants. Merci à vous tous écrivains de tous pays et de tous vents... utopistes ou charmeurs, frondeurs de naguère ou d'aujourd'hui, interprète du bonheur, idéalistes de chaque heure... vous êtes nos amis de cœur. Soyez remerciés vous les rêveurs, quand le vent du chagrin vous entraînait au loin vers le néant et qu'il souffla si fort qu'il se retrouve en nos cœurs. 

Délicieuse journée à vous les p'tits loups. 

Samie Louve.

mexicangraywolflooksbackcloseup