douce nuitée à vous

Bonjour les p'tits loups,

Ne peut-on enfin parler d’autre chose que de ce Capital dont l’être humain pour une part se nourrit, l’absorbant sans compter jusqu’à le dégorger tant il s’empiffre de bienfaits accaparés subtilement au détriment d’êtres humains, dépourvus habilement de cet essentiel considéré comme fondamental par le grand Capital ! Le Capital, celui-là dont la nature pourtant éphémère consiste à obtenir le pouvoir sur notre terre … après maints abus, avoir déstabilisé, meurtri, exclus voire éliminé certaines espèces nécessaires dont nous humains ne pouvons qu’être fiers ; après avoir fait exploser la pauvreté, conditionné les esprits mal éclairés, ce Capital souvent inconvenant, continue son éradication sur notre terre nourricière et de multiples façons, dont celle de l’industrialisation massive, une mondialisation excessive quand dans les coursives s’accumule le désespoir d’êtres humains broyant du noir préparant le couloir de bois qui servira à leur trépas. Capital profitable aux seuls nantis, dont quelques uns, dénués d’humanité, engrangent les fruits fraîchement récoltés servant leur suffisante supériorité à engraisser le rang des nombreuses sociétés dans lesquelles l’équité, le partage, la solidarité comme la fraternité cessent peu à peu d’exister …. Exister tel le bonheur qu’il nous fut offert gracieusement par notre terre-mère, envahie chaque jour un peu plus par le pouvoir monétaire, précipitant les pénuries de nos besoins alimentaires devenus insatisfaisants pour de nombreux enfants mourant faute de manger sainement … quand à leurs côtés, avides d’argent quelques uns se gavent gloutonnement.

Que devient notre capital Humain, doué lui d’amitié, de partage et se serrant la main face à celui trop gourmand du pouvoir de l’argent, ce dernier déshonorant tout sur son passage, déniant les paroles des sages rendant hommage à chaque être ou ressource naturelle autre que le gain sur notre terre… humains, animaux, végétaux, minéraux, toutes et tous indispensables afin d’enrichir nos vies raisonnablement et autrement qu’en exploitant les sentiments avec celui que tous nommons l’ARGENT !

Jolie journée à vous les p'tits loups.

Samie Louve.