lupus_lupus_10

Bonjour les p'tits loups,

La pluie façonne mon esprit, elle tombe sur mon cœur chagrin à penser aux malheureux êtres humains de par le monde comme ici dans notre pays. Mais il pleure sur mon cœur également en imaginant tous les animaux soumis à ces mêmes êtres humains … plutôt malfaisants ces derniers, faisant d’eux de misérables mâtins, battus, noyés, perdus dans la foulée d’une reconnaissance ou d’une absence, de vacances … des êtres vivants, doués d’une extrême sensibilité, pillés de leurs essences méconnues, trop tôt abandonnés par des maîtres inhumains … sans pitié avec ceux-là qui partagent nos destin. Pauvres peaux de chagrin, cruellement mutilés, vagabonds errants, affamés squelettiques calfeutrés dans leur mutisme puis refermés sur leur tristesse qu’ils cloisonnent avec noblesse tant ils sont apeurés par ceux-là les privant de liberté, de soins, d’humanité.  Déchets parfois, placés dans des refuges où c’est le froid et/ou la brutalité qui les attend souvent puis la mort survient se penchant sur le sort qu’ils n’ont pas mérité quand dehors se frottent les mains de la vulgarité. Considérés par de nombreux êtres humains tels des encombrants, nos malheureux animaux sont les exilés du temps qu’il leur reste à parcourir le regard noyé de tendresse qu’ils nous destinent pourtant, demandant grâce l’air affligé et tête basse, résignés, auréolés d’amour qui demeure jusqu’à la fin leur insigne et intime besace. La rage me submerge lorsque face à la violence exprimée par cette espèce désignée Homme, Lui dont le langage s’est ancré à travers les âges pour dire alentour son bonheur d’exister, un tel comportement indigne envers l’animal se perpétue, se génère par la pensée et par des actes ô combien malvenus sur des êtres dont le but est de nous sauver de notre bestiale destinée.

Douce journée à vous les p'tits loups de partout.

Samie Louve.